Apr 13, 2020

Qu’attendre de Rogue Legacy 2 ? L’héritier d’un des meilleurs rogue-lite

Panthaa se penche aujourd'hui sur Rogue Legacy 2 et vous propose un nouvel épisode d'Avance Rapide, notre chronique qui vise à vous transmettre nos attentes à l'égard de futurs titres. Script de la vidéo En juin 2013, on avait l’immense plaisir d’accueillir Rogue Legacy, un rogue lite, proposant l’exploration d’un château bardé d’ennemis dans lequel votre but est de survivre, collecter des pièces d’or, et aller le plus loin possible dans une des 4 zones disponibles. En mourant on pouvait dépenser ce qu’on avait amassé et ainsi obtenir armes, équipements, classes déverrouillées et autres compétences. En rententant une partie et en conservant ces acquis, on pouvait incarner un héritier de notre chevalier mort au combat, qui prendra sa relève et tentera une nouvelle run. Après plus d’un million de copies vendues, Rogue Legacy reviendra donc cet été 2020, et la rédaction s’est penché sur ce que l’on pourrait y trouver… On commence avec les attentes logiques : NOS ATTENTES Changement d’ambiance ! Rogue Legacy 2, ce sera avant tout un changement d’ambiance graphique. Si le premier reposait sur du pixel art, ce nouvel opus semble se diriger à en juger par les screenshots officielles, vers un rendu un peu plus vinyle / bande-dessinée, du plus bel effet, avec notamment des décors très soignés, aux dégradés de couleurs réussis et sur lesquels ressortent bien les monstres. C’est là une notion importante sur un jeu comme Rogue Legacy, où il est crucial d’identifier très vite où sont les adversaires d’un tableau pour comprendre comment procéder pour les battres. Mention spéciale d’ailleurs pour les effets de lumière, qui semblent très bien rendre sur ces univers, et on a hâte de voir tout ça en mouvement… Plus de boss, plus de contenu ! Si le concept de Rogue Legacy était en 2013 ultra-intéressant, il y avait tout de même un point où le jeu était un peu chiche : le contenu. Tendant très rapidement vers la grind, comme le soulève Ridlaid sur Twitter, avec notamment des pics de difficulté énormes sur les 3 boss des zones explorables, le jeu pouvait facilement rebuter les novices, hors, 2013 n’est plus et en 2020, tout le monde souhaite s’éclater sur des rogue lite. Fort des enseignements d’un certain Dead Cells, Cellar Door pourrait donc enrichir son contenu, nous faire traverser beaucoup plus d’environnements atypiques, mais aussi nous offrir des mini-boss et un peu mieux graduer sa difficulté, offrant du challenge pour tout le monde et un minimum de frustration. Système de combat amélioré Ce qui caractérise Rogue Legacy aussi c’était son absence de feedback dans les combats, au demeurant assez simplistes. Avec une seule attaque, parfois un bouclier, un projectile et un sort, difficile de faire un gameplay de combat aussi dynamique que la concurrence d’aujourd’hui, et pourtant il va falloir s’y mettre. Adrien Garraud, qui tout comme Jikaa de la rédaction, soulève ce point sur Twitter, ajoutant qu’il aimerait voir des sauts moins flottants, qui posaient un peu trop le rythme des séquences d’actions du jeu. Rassurons-nous, les screenshots du jeu mentionnent d’ores et déjà 3 actions possibles, et non-plus deux, ce qui devrait nous offrir un peu plus de beau jeu... Un meilleur système d’héritiers L’autre valeur ajoutée de Rogue Legacy par rapport à la concurrence, c’est son système de nouvelle partie. A chaque mort, on incarne un héritier, en choisissant parmi 3 propositions. Parfois, ils seront de classes différentes et parfois ils auront des traits génétiques qui viennent plus ou moins gêner votre run. 37 ont été recensées sur le premier jeu, allant des problèmes de vue aux problèmes gastriques en passant par le fait de marcher au plafond. Aurélien Barthe sur Twitter souhaiterait voir s’installer bien plus de différences entre les héritiers, notamment dans leurs bonus / malus, et aussi dans leur façon de se jouer. C’est justement ce que prévoient les développeurs, qui ont déclaré vouloir dédier chaque arme à une seule classe : les ranger auront par exemple des arcs, et les barbares une hache de guerre. Ca devrait pimenter les parties et notamment différencier les différentes runs… Et puis, si par malheur votre perso est atteint d’un malus en guise de trait génétique, sachez que compte tenu de ce handicap, vous gagnerez plus d’or durant votre run, de quoi inciter les joueurs en mal de pièces d’or à se risquer sur des runs avec traits génétiques actifs, plutôt que de les esquiver par manque de patience. NOS RÊVES Un support régulier Au rang des rêves autour du titre, on pourra citer certains à la rédaction qui ont envie que le jeu s’embélisse sur le temps, grâce notamment à des ajouts de niveaux et à l’intégration de nouvelles classes. Faire du titre un jeu vivant, pourquoi pas avec des ajouts limités dans le temps, histoire d’entretenir une communauté déjà bien intégrée et constituée de fans hardcore qui, parfois, développent leurs propres modes, à l’image de Lament of Zors, sorti en 2018, qui vise à rééquilibrer le titre et à y ajouter du contenu. Et parce qu’il faut le citer en exemple encore une fois, Dead Cells de Motion Twin prouve bien qu’un roguelite bien entretenu est un roguelite qui ne cesse de cartonner… Voilà donc qui résume nos attentes et rêves concernant ce Rogue Legacy 2, prévu pour une sortie sur PC cet été 2020. D’ici là, n’hésitez pas à nous dire, en commentaires, ce que vous en attendez, et jouez bien ! > Retrouvez tous les numéros de la chronique Avance Rapide

from jeuxvideo.com https://ift.tt/3cb8cqE
via IFTTT

No comments:

Post a Comment